À ma grande déception : pas d’arrêt au Liban.

On aurait dû faire une escale d’une semaine au Liban, mais un attentat à la voiture piégée a enflammé le pays quelques jours avant notre arrivée.

On a pris contact avec Soraya, une amie de Priscilla Reig, mon amie Facebook, qui devait nous héberger à Beyrouth. Soraya est journaliste pour l’Orient le Jour, le quotidien francophone de la ville. Elle nous a déconseillé de venir, nous disant qu’il y avait des tireurs d’élite dans la ville, que plusieurs routes étaient bloquées et que l’endroit où elle habitait n’était pas le plus sûr de tous.

On a donc décidé de l’écouter, à notre grande déception, et on a aperçu Beyrouth que lors d’une escale de deux heures par la fenêtre de l’aéroport, entre Istanbul et Amman.

Soraya n’avait pas été la seule à nous dire que pour nous débrouiller lors de ce genre de crise au Liban, il aurait fallu être accompagnés en tout temps par quelqu’un de la place qui parle la langue… Et que ma trentaine de mots arabes ne suffirait pas. En espérant que le Liban sera la destination de notre prochain voyage!

Beyrouth2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s